Michael Horwood

Michæl S. Horwood (Buffalo NY, 1947) a étudié la composition et la théorie musicale à la State University of New York de Buffalo avec Lejaren Hiller, Lukas Foss et Istvan Anhalt. Il a obtenu son baccalauréat en 1969 et sa maîtrise en 1971. Il est parti vivre au Canada en 1971 et a été professeur au Humber College of Applied Arts and Technology à Toronto de 1972 à 2003.

Horwood a formé l’ensemble de musique improvisée Convergence vers la fin des années 1970, au sein duquel il jouait du piano et des percussions. En 2003, il s’est retiré de l’enseignement et est déménagé à Cowley en Alberta avec sa femme. Il a composé plus de 70 œuvres qui couvrent une grande diversité d’idiomes contemporains: musique dodécaphonique, pour le théâtre, électroacoustique (en direct et préenregistrée), jazz, musique minimaliste et néo-romantique. Il a écrit pour des ensembles plus conventionnels, des instrumentations inhabituelles et des partitions pour instrumentation variable. Ses pièces basées sur des concepts extramusicaux comptent parmi ses œuvres les plus réussies, parmi lesquelles « Birds» (1979) et « Nervous Disorder» (1988), la pièce électroacoustique « Motility» (rev. 1986), ainsi que les pièces orchestrales « Amusement Park Suite» (1986), « National Park Suite» (1991) et « Symphony No. 2, Visions of a Wounded Earth» (1995).

Date: 5 mars 2008

Source: CEC / Concordia Archival Project (CAP)

Traduction: Yves Charuest

Officiel | Electrocd

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.