Félix Paré

Quittant les grands espaces Nord-Côtiers pour se retrouver dans un sous-sol glauque de l’est de Montréal, Félix Paré s’échappe par la fenêtre électroacoustique. Cette fenêtre tend à tendre vers une synthèse de ses intérêts artistiques tournant autour de la contrebasse, de la pop, des sciences, des déserts de sel et des vraies rousses.

Date: 15 mai 2007

Source: JTTP 2007

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.