Emmanuel Mieville

Emmanuel Mieville, né à Paris, compose depuis 1986. Études musicales au GRM avec Philippe Mion et Jaques Lejeune. Études d’ingénieur du son qui ont influencé son penchant vers la matière sonore et ses évolutions malléables. L’écoute continue d’émissions documentaires de créations à la radio l’amène vers la musique concrète, la liberté musicale et l’apprentissage partout dans le monde à l’usage de ses oreilles, lors de voyages (Japon, États-Unis), lors d’expérimentations. Il se passionne pour l’incarnation des énergies corporelles dans la danse japonaise Buto, ses implications et translations spatiales dans le milieu musical acousmatique. Un stage récent d’interprétation acousmatique sur l’Acousmonium de Denis Dufour a enrichi cet intérêt pour la composition spatiale. L’apport de timbres et d’instruments exogènes au monde électro-acoustique est une de ses directions. Pratique le Gamelan javanais pendant plus de deux ans au CNSM de Paris. Producteur délégué à France-Culture, pour l’Atelier de Création Radiophonique, Résonnances (entre autres), animateur d’un magazine estival et réalisateur de plusieurs ateliers de création coordonnés par Janine Chollet à France-Musiques (dont un portrait de Steve Shehan, diffusé au concours international de création radiophonique Phonurgia Nova en Arles). Commande de la Direction de la musique de Radio-France pour Alla Breve, diffusion en octobre 2004 sur France-Musiques. Catalogue de plus de vingt œuvres acousmatiques et mixtes dont: “La neuvième conscience” diffusée au 1er Festival Futura à Crest (1994), “ Koto Tsuei” et “ Vynil solution” diffusées dans Fins de mois difficiles (2001/2004), ”Céléphais” diffusée par David Herschel sur France-Musique (2002), “Barlow winds” diffusée par Bruno Letort dans Soirée privée (2003). ”Tanit Astarté” création mondiale au 4e Festival de la revue Licences: “Brûlure de langues”, novembre 2003 à Paris. ”In war we trust” diffusé dans deux festivals en Espagne au printemps 2004: Zeppelin-festival de Arte Sonoro (Barcelone et Zaragosse) et Confluencias (Séville). Plusieurs créations pour la danse, avec Sumako Koseki, Cinzia Menga et Aimée Flexas, danseuses Buto. Éditions sur CD de “Barlow winds” sur la compilation “L’oreille au vent” produite par le studio Forum d’Annecy et diffusé au musée du vent de Notre-Dame de Monts en Vendée. Édition conjointe avec le musicien danois Tore H.Boë sur le label norvégien Tibprod (2004). Edition sur le label américain Phonography, collection And/oar, pour une compilation de musque environementale (parution 2005).

Date: 3 février 2005

Officiel

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.