Barah Héon-Morissette

This text is not available in English.

La percussionniste Barah Héon-Morissette œuvre à la fois sur la scène musicale contemporaine et dans les milieux de diffusion en arts visuels. Dotée d’une grande versatilité, tant par l’ «orchestre» des instruments de percussion dont elle joue et son répertoire constamment augmenté d’oeuvres nouvelles que par la diversité des projets artistiques auxquels elle participe, elle est une actrice remarquable de la création musicale et artistique. Barah Héon-Morissette est titulaire d’une maîtrise de l’Université de Montréal en interprétation d’oeuvres contemporaines sous la direction de Julien Grégoire (percussionniste), de Robert Leroux (percussionniste) et de Lorraine Vaillancourt (directrice artistique du Nouvel Ensemble Moderne). Cofondatrice de l’ensemble In Extensio, elle dirige sa recherche vers la communication et la relation de l’interprète avec le public en musique contemporaine. Cette démarche l’a notamment conduite à créer lieu commun, un forum dédié à la communication et à la diffusion de la musique d’aujourd’hui à Montréal. Depuis janvier 2010, elle est doctorante de l’Université de Montréal en composition électroacoustique avec le Professeur Jean Piché et boursière du Fonds de recherche sur la société et la culture (FQRSC). Ses recherches l’amèneront à développer un langage gestuel sur une un système interactif de captation du mouvement. Ses passages des salles de concerts aux espaces d’expositions participent à nourrir son jeu dynamique et poétique. Dans le domaine des arts visuels, les bandes sonores qu’elle conceptualise l’ont amenée à collaborer avec de nombreux artistes. Ces œuvres ont été diffusées lors de plusieurs événements à travers le monde: Artransmédia (France) en 1998 et 1999, Transvernacularité 2000 (France) diffusé en collaboration avec Langage Plus (Alma, Québec) et la Fondation D.A.N.A.E. (Jarnac, France), au M.A.I. (Montréal, Art Interculturel) en 2002, à la Ryerson Art Gallery (Toronto), à la Southern Alberta Art Gallery, au En Tangsogade 4 Udstilling (Dannemark) en 2003, à la Beetrot Tree Gallery (Angleterre), à la galerie Observatoire 4 (Montréal), au Festival de Trop (Paris) en 2004, au Lobe ( Chicoutimi, QC), à Vu (Québec, QC) et à Strasbourg. En parallèle à son travail d’interprète, elle a été directrice générale de la société de concerts Codes d’accès, membre du conseil d’administration et du comité artistique du groupe Le Vivier, voué à la construction d’un carrefour pour les musiques nouvelles.

Date: May 1, 2012

Source: JTTP 2012

Official

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.