Deuxième passage de la baleine Pierre-Alain Jaffrennou

Conçue initialement pour la danse cette pièce pour bande est également donnée en concert. Un des propos de la composition est de produire une musique très dense à partir d’une économie de moyens sonores. Les sons constitutifs de la pièce sont en effet au nombre de quatre: un son obtenu par synthèse numérique et trois sons naturels (cithare, percussion et piano) abondamment traités par des moyens numériques. L’autre propos relatif à l’écriture, cherche à opposer des structures arythmiques et rythmiques dans une confrontation sans cesse renouvelée pour aboutir à un enchevêtrement très serré, très violent, point terminal de l’histoire, à mettre en regard de l’immense glissando introductif symbolisant l’animal en sonde vers les profondeurs.

Source: CEC / Concordia Archival Project (CAP)

  • Année: 1984
  • Genre: Électroacoustique
  • Format: Œuvre sur support
  • Matériel utilisé: Infernale machine
  • Durée de l’œuvre soumise: 13:30
  • Réalisation: Studio Grame (Lyon, France)

Autres œuvres de Pierre-Alain Jaffrennou

Projet lié

  • CAP
    Allik, Austin, Bouchard, Calder, Crossman, Cumbo, Dal Farra, de Chevigny, Frenette, Garcia…
    145 pistes

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.