Deuxième passage de la baleine Pierre-Alain Jaffrennou

This text is not available in English.

Conçue initialement pour la danse cette pièce pour bande est également donnée en concert. Un des propos de la composition est de produire une musique très dense à partir d’une économie de moyens sonores. Les sons constitutifs de la pièce sont en effet au nombre de quatre: un son obtenu par synthèse numérique et trois sons naturels (cithare, percussion et piano) abondamment traités par des moyens numériques. L’autre propos relatif à l’écriture, cherche à opposer des structures arythmiques et rythmiques dans une confrontation sans cesse renouvelée pour aboutir à un enchevêtrement très serré, très violent, point terminal de l’histoire, à mettre en regard de l’immense glissando introductif symbolisant l’animal en sonde vers les profondeurs.

Source: CEC / Concordia Archival Project (CAP)

  • Year of composition: 1984
  • Genre: Electroacoustics
  • Format: Fixed media
  • Hardware used: Infernale machine
  • Duration of the submitted work: 13:30
  • Production: Studio Grame (Lyon, France)

Linked project

  • CAP
    Allik, Austin, Bouchard, Calder, Crossman, Cumbo, Dal Farra, de Chevigny, Frenette, Garcia…
    171 tracks

More works by Pierre-Alain Jaffrennou

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.