Ti Michaël Sellam

Une synthèse granulaire en croissance se répéte sans varier. Il y a une forme d’incapacité à aboutir à quelque chose, les grains se concentrent, croissent, augmentent en volume et en densité, mais la définition d’un objet sonore s’interromp. La structure d’ensemble revient alors en dézoomant à une modulation sonore plus atomique.

  • Année: 2002
  • Matériel utilisé: Powerbook G4
  • Logiciel utilisé: Max/Msp
  • Durée de l’œuvre soumise: 0:44
  • Réalisation: Studio mobile personnel

Autres œuvres de Michaël Sellam

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.