Dripsody: An Etude For Variable Speed Recorder, Mono Version. Hugh Le Caine

Pour réaliser Dripsody: An Etude for Variable Speed Recorder (Dripsody: Étude pour magnétophone à vitesse variable), composée en une nuit, Le Caine a utilisé un enregistrement d’une goutte d’eau tombant dans un seau, qu’il a ré-enregistrée à des vitesses différentes, obtenant les hauteurs d’une gamme pentatonique. Au moyen de 25 raccords et du magnétophone à vitesse variable, il a produit des milliers d’événements sonores. Dripsody commence par le son original de la goutte d’eau, répété en boucle. Peu après, par l’ajout d’autres boucles, la densité du son augmente et une figure en arpège est produite. L’œuvre complète, d’une durée d’une minute et vingt-six secondes, fut achevée à 7h30 du matin, et Le Caine la joua à ceux qui arrivèrent tôt au laboratoire.

  • Année: 1955
  • Durée: 1:31

Autres œuvres de Hugh Le Caine