Singularity Vincent Fliniaux

On appelle «Singularité» le centre d’un trou noir, incommensurable amas de matière hautement compressé de la taille d’un noyau atomique qui marque la limite au-delà de laquelle les lois de la physique ne s’appliquent plus. Avec cette pièce, j’ai voulu parler de notre rapport au cosmos, sa démesure, sa violence, l’illusion de son immobilité… Lui qui m’a engendré et moi qui l’ai imaginé, suis-je lui, est-il moi? Ne portons-on nous pas tous notre propre singularité? «L’univers résonne du cri de joie que je suis». Scriabine

  • Année: 2014
  • Genre: Électroacoustique
  • Format: Œuvre sur support
  • Matériel utilisé: Contrebasse
  • Logiciel utilisé: Ableton Live, Reaktor, Adobe Audition
  • Durée de l’œuvre soumise: 6:06
  • Réalisation: University

Autres œuvres de Vincent Fliniaux

Projet lié

  • Bachynsky, Bazinjaneh, Bertrand Sauvé, Bosse, Campion, Candau, Daigneault, Dall’Ara-Majek, Dean, Feldman…
    47 pistes

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.