Biodôme Samuel Béland

R. Murray Schafer décrivait la «schizophonie» comme une condition de dissonance cognitive créée par les conditions d’écoute électroacoustiques. Au contraire du monde naturel, où chaque son est le résultat d’une entité physique présente dans un espace définit, l’amplification permet des représentations aberrantes où la source est totalement absente, et où l’échelle, l’espace et la provenance créent des contextes qui ne ressemblent en rien à la réalité. Un biodôme est un musée d’écosystèmes. Une sorte d’extérieur pur, exotique et grandiose. Les arbres y sont faux, la forêt y est peinte, la lumière n’est pas celle du soleil et les animaux vivent dans l’imitation d’un habitat naturel. Les humains viennent y admirer le fantasme d’un monde sans humains. Biodôme est la représentation d’un espace déjà schizophonique.

  • Année: 2016
  • Genre: Électroacoustique
  • Format: Œuvre sur support
  • Matériel utilisé: Prises de son extérieures Patchs Max
  • Logiciel utilisé: Max/MSP Digital Performer Cecilia
  • Durée de l’œuvre soumise: 8:49
  • Réalisation: University

Projets liés

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.