Fragmentation(s) Xavier Ménard

Des impulsions diverses sont envoyées dans un système de boucles infinies. Le résultat est enregistré sur cassette pour être ensuite manipulé numériquement. Le discours articulé provient de ces impulsions et par la fragmentation numérique des sons enregistrés sur la cassette. La source de tous les sons provient de ces enregistrements. Le concept repose sur l’idée d’utiliser un procédé de création sonore appartenant à l’époque analogique pour ensuite appliquer des procédés de fragmentation rendus possibles grâce au numérique. Dans une boucle infinie, chaque microgeste a le pouvoir de changer le résultat final.

  • Année: 2017
  • Genre: Électroacoustique
  • Format: Œuvre sur support
  • Matériel utilisé: Tascam PortaStudio 414 Arturia Minibrute Ordinateur Macbook
  • Logiciel utilisé: Ableton Live, Max For Live
  • Durée de l’œuvre soumise: 6:50

Projets liés

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.